4 choses à connaître absolument pour un entrepôt logistique automatisé

Automatisez votre entrepôt !

D’abord, un entrepôt automatisé s’appuie sur les nouvelles technologies de robotique et de plateformes digitales ou logicielles.

De plus, l’automatisation d’entrepôt doit s’intégrer totalement dans les outils existants tels que les systèmes informatisés de gestion (ERP).

En effet, l’automatisation d’entrepôt sécurise et optimise les processus et augmente la capacité et la productivité en entrepôt.

Pourquoi est-ce si important d’automatiser votre entrepôt logistique?

Parmi les principaux facteurs qui favorisent l’exploration de nouvelles technologies par les entrepôts et les entreprises de logistique, on peut citer:

  • Les tensions sur le marché du travail;
  • La prévention des risques professionnels;
  • L’augmentation des coûts du foncier;
  • Ou encore l’amélioration de la productivité.

Il est vrai que, les nouvelles technologies rendent les processus de gestion d’entrepôt logistique plus efficaces et augmente drastiquement la productivité.

De même, l’automatisation des tâches manuelles fastidieuses permettent de se concentrer sur des tâches plus complexes ou à plus forte valeur ajoutée.

En réalité, les systèmes d’automatisation peuvent prendre de nombreuses formes.

Ainsi, les systèmes automatisés en entrepôt logistique s’appuient sur des équipements modernes et robotisés.

Et parfois, sur l’ensemble de la chaîne de gestion des articles stockés, depuis leur entrée à l’entrepôt, en passant par leur stockage et jusqu’à leur sortie.

Quels sont les avantages de l’automatisation d’un entrepôt logistique ?

  • La nette augmentation et la productivité et de la précision;
  • La réduction significative des coûts liés à la main-d’œuvre et aux erreurs opérationnelles,
  • ou l’amélioration de la sécurité.

En effet, cela ne signifie pas que les robots ont pour principales finalités la réduction de la main d’oeuvre.

Toutefois, leur rôle est d’améliorer la précision et la productivité et de réduire les coûts d’exploitation.

Aussi, certaines configurations d’automatisation d’entrepôt couvrent tout, du déchargement des remorques à l’exécution des commandes, sans pour autant ne plus avoir besoin des employé.

Ce que les configurations d’automatisation peuvent inclure

  • Le WMS ou le logiciel de gestion d’entrepôt permettent sa gestion et son pilotage précis. A travers un système bien conçu et une utilisation simple, ces solutions ont pour but d’optimiser la gestion des stocks;
  • La préparation de commandes via la reconnaissance vocale;
  • Les équipements de manutention pour assister les préparateurs de commande portant des charges lourdes à répétition;
  • Le développement d’entrepôts verticaux, par l’utilisation de transstockeurs de palettes mécanisés ou automatisés permettant de ranger les palettes en hauteur;
  • L’automatisation totale de la réalisation d’inventaires grâce à l’utilisation de drones et des puces à identification radiofréquences (RFID);
  • Les rayonnages intelligents dont le rôle est d’acheminer, sans intervention humaine, les articles stockés vers les manutentionnaires.

Quelles sont les principaux types d’automatisation d’entrepôt logistique ?

Les plateformes digitales

L’automatisation digitale (ou numérique) utilise des données et des logiciels pour réduire le temps lié aux activités manuelles ou répétitives.

Cela commence par un système de gestion d’entrepôt (WMS) qui automatise les processus manuels et la capture de données, le gestion des stocks et prend en charge l’analyse des données.

En effet, ces systèmes s’intègrent facilement à d’autres solutions pour gérer et automatiser efficacement les tâches dans différentes fonctions de l’entreprise et de la chaîne d’approvisionnement.

La technologie d’identification automatique et de capture de données (AIDC), comme le code-barres mobile ou le QR Code, sont des exemples très connus d’automatisation numérique en entrepôt logistique.

Les avantages de l’automatisation digitales des processus sont nombreux, et incluent :

  • La capacité à s’intégrer aux systèmes de gestion de l’entreprise logistique (ERP par exemple);
  • L’amélioration de la sécurité;
  • Une plus grande efficacité de gestion des données;
  • Des risques opérationnels et juridiques réduits;
  • La réduction des activités manuelles;
  • Et l’élimination des erreurs opérationnelles.

La technologie AIDC, telle que l’identification par radiofréquence (RFID) et la lecture de codes-barres mobile, peut améliorer l’expérience des employés, améliorer le service client et réduire les coûts opérationnels associés à l’erreur humaine.

A première vue, la mise en œuvre de la technologie d’automatisation digitale nécessite un investissement initial important. En revanche, le retour sur investissement peut être rapide.

Les coûts d’intégration comprennent le matériel, les logiciels et les contrats de support ainsi que les coûts relatifs aux projets de déploiement et à la formation des employés.

Principes du WMS

L’automatisation physique

Son objectif et de permettre l’élimination les tâches à forte intensité de main-d’œuvre qui impliquent un travail physique répétitif et la saisie et l’analyse manuelles de données.

Par exemple, les robots sont l’un des moyens pour minimiser les activités physiques des employés et pour améliorer l’efficacité des processus de gestion des flux.

Les avantages des nouvelles technologies sont multiples. Iles permettent:

  • L’augmentation accrue de l’efficacité et de la capacité de l’entrepôt logistique;
  • La fiabilité et l’évolutivité des services;
  • L’amélioration des performances;
  • L’optimisation de la productivité;
  • Et, la réduction des coûts de opérationnels.

Egalement, il ne faut pas oublier de citer que tout projet d’automatisation aura un impact sur les investissements de l’entreprise et sur ses capacités financières pendant une certaine période.

Il est important de noter qu’un entrepôt logistique automatisé nécessite une main d’oeuvre plus qualifiée, et induit des coûts de fonctionnement plus élevés prenant en compte la maintenance des équipements.

Les systèmes hautement automatisés sont plus adaptés aux entrepôts ayant de grand volume et dont l’espace existant est suffisant pour l’accueil des équipements robotisés.

Certaines typologies d’entrepôts logistiques peuvent améliorer leur productivité et la qualité de leurs processus sans forcément faire appel à l’automatisation physique.

Quelles sont les différentes catégories d’automatisation d’entrepôts logistiques

L’automatisation peut être simple comme elle peut être très avancée et plus complexe.

Les systèmes d’automatisation de base utilise des systèmes de planification et les équipements de manutention pour réduire les tâches répétitives.

Tandis que les systèmes d’automatisation avancée tirent parti de l’intelligence artificielle et de la robotique.

Les catégories d’automatisation d’entrepôts logistiques sont décrites ci-dessous.

Automatisation de base des entrepôts logistiques

Ce type d’automatisation fait référence à une technologie simple qui aide les employés à effectuer des tâches qui nécessiteraient autrement plus de travail manuel.

A l’exemple du déplacement de produits d’un point à un autre à l’aide d’un convoyeur ou d’un carrousel.

Automatisation du système d’entrepôt logistique

Ce type de système utilise des logiciels, l’apprentissage automatique, la robotique et l’analyse de données pour automatiser les tâches et les procédures.

Par exemple, un système de gestion d’entrepôt logistique passe en revue toutes les commandes qui doivent être exécutées en une journée, afin de mutualiser les tâches et réduire les déplacements et le temps de préparation de commandes.

Automatisation d’entrepôt logistique mécanisée

Ce type d’automatisation d’entrepôt logistique utilise des équipements et des systèmes robotiques pour se substituer de certaines activités réalisées normalement par les employés.

A l’exemple de robots chargeurs d’étagères mobiles autonomes.

Automatisation avancée des entrepôts logistiques

L’automatisation avancée des entrepôts combine la robotique d’entrepôt mécanisée et les systèmes d’automatisation qui peuvent remplacer les flux de travail humains à forte intensité de main-d’œuvre.

Par exemple, une flotte de chariots élévateurs robotisés qui utilise une intelligence artificielle avancée, des caméras et des capteurs pour se déplacer dans un entrepôt et communiquer l’emplacement de chaque chariot élévateur au système digitale de suivi.

Quelles sont les différents types de technologie d’automatisation d’entrepôts logistiques ?

Il existe de nombreux types d’automatisation d’entrepôt et une large gamme de technologies et de systèmes d’entrepôt disponibles sur le marché, qui peuvent être mis en oeuvre séparément ou dans un ensemble cohérent.

Ces différentes technologies d’automatisation d’entrepôt sont décrites ci-dessous.

Goods-to-Person (GTP) (ou marchandises aux employés)

Il s’agit de lune des méthodes les plus populaires pour augmenter l’efficacité et réduire la congestion.

Cette catégorie comprend les convoyeurs, les carrousels et les systèmes de levage vertical.

Lorsqu’ils sont correctement appliqués, les systèmes GTP peuvent doubler ou tripler la vitesse de préparation des commandes en entrepôt.

Exemple du principe de Goods-to-Person (GTP) en entrepôt logistique

Systèmes de stockage et de récupération automatisés (AS/RS)

Les AS/RS sont une forme de technologie d’exécution Goods-to-Person qui comprend des systèmes et des équipements automatisés tels que des véhicules de transport de matériel, des navettes de transport et des mini-chargeurs pour stocker et récupérer des produits.

Les applications d’entrepôt logistique à grand volume avec des contraintes d’espace ont tendance à utiliser des systèmes AS/RS.

Exemple d’un système de stockage et de récupération automatisés (AS/AR) en entrepôt logistique

Véhicules à guidage automatique (AGV)

Cette classe d’automatisation mécanisée a une puissance de calcul embarquée minimale.

Ces véhicules utilisent des bandes magnétiques, des fils ou des capteurs pour parcourir un chemin fixe à l’intérieur de l’entrepôt logistique.

Les AGV sont limités à de grands environnements d’entrepôt simples conçus avec cette disposition de navigation.

Les entrepôts logistiques complexes avec beaucoup de trafic humain et des contraintes d’espace ne sont pas adaptés à l’AGV.

Exemple de véhicules à guidage automatique (AGV) en entrepôt logistique

Robots mobiles autonomes (AMR)

Les AMR sont plus flexibles que les AGV, et utilisent des systèmes GPS pour créer des itinéraires efficaces à l’intérieur de l’entrepôt logistique.

Les AMR utilisent des systèmes de guidage laser avancés pour détecter les obstacles, afin de naviguer en toute sécurité dans des environnements dynamiques à fort trafic.

De plus, ils sont faciles à programmer avec des itinéraires et faciles à mettre en œuvre rapidement.

Exemple d’un robot mobile autonome (AMR) en entrepôt logistique

Systèmes Pick-to-Light et Put-to-Light

Les systèmes pick-to-light et put-to-light, utilisent des dispositifs mobiles de lecture de codes-barres synchronisés avec des affichages lumineux numériques. Leurs rôles et de diriger les préparateurs d’entrepôt pour entreposer ou récupérer les produits sélectionnés.

Par conséquent, ils permettent de réduire considérablement :

  • Les temps de déplacement;
  • La recherche de produits;
  • Et les erreurs humaines dans les entrepôts logistiques à volume élevé.

Exemple d’un système de Pick-to-Light et Put-to-Light en entrepôt logistique

Voice Picking and Tasking (commande vocale)

L’utilisation de procédures d’entrepôt à commande vocale, également appelées pick-by-voice, utilise un logiciel de reconnaissance et de commande vocales.

Grâce à cela, le système crée des chemins de prélèvement optimisés pour diriger les employés de l’entrepôt pour entreposer ou récupérer les produits.

Cette méthode élimine le besoin d’appareils portables tels que les scanners RFID ou AIDC, de sorte que les préparateurs puissent se concentrer sur leur tâche avec une sécurité et une efficacité améliorées.

Exemple du Voice Picking and Tasking en entrepôt logistique

Systèmes de tri automatisés

D’abord, le tri automatisé est le processus d’identification des produits sur un système de convoyeur pour leur ré-acheminement. Ce dernier se fait à l’aide de la RFID, de lecteurs de codes-barres et de capteurs.

En bref, les entrepôts utilisent des systèmes de tri automatisés pour l’exécution des commandes, la réception, la récupération, l’emballage ou l’expédition.

Exemple d’un système de tri automatisés en entrepôt logistique

Pour conclure

L’efficacité des entrepôts logistiques et les coûts associés à son fonctionnement sont devenus les facteurs essentielles de succès d’une entreprise.

Il est vrai que la logistique est un processus stratégique pour lequel les solutions d’automatisation d’entrepôt logistique peuvent être la solution la plus appropriée.

De plus, il est impératif de passer le cap vers un entrepôt logistique automatisé, si vous cherchez à :

  • Augmenter les capacités de votre entrepôt logistique;
  • Avoir une flexibilité élevée;
  • Sécuriser vos processus;
  • Réduire les temps opérationnelles et les erreurs;
  • Et construire une relation solide avec vos clients.

Share