C’est quoi la définition SKU ?

dliv logistique facile - favicon

Sommaire

Tout savoir sur le SKU

SKU c’est quoi ? Nommé en anglais “Stock Keeping Unit” ou “Unité de Gestion de Stocks” en français.

Le SKU est un code à barres numérisable, le plus souvent imprimé sur les étiquettes des produits dans un magasin de détail.

Le SKU se compose d’une combinaison alphanumérique d’environ 8 à 10 caractères qui permet aux entreprises de suivre automatiquement le mouvement des stocks.

Nous allons tout apprendre sur le SKU dans cet article.

SKU, c’est quoi ?

Le SKU sé définit comme un identifiant unique associé à un produit.

Les entreprises créent leurs propres codes SKU en fonction de diverses caractéristiques de leur marchandise.

En règle générale, elles catégorisent les SKU créés en classifications.

Exemple de SKU

Par exemple, un magasin de bricolage définit différentes catégories, telles que la quincaillerie, les produits électriques, ou les produits du jardin.

Les caractères du SKU est un code qui englobe le prix, les détails sur le produit et le fabricant, l’entreprise logistique ou le commerçant.

Le SKU peut également être appliqué à des produits intangibles mais facturables, tels que des unités de temps de réparation dans un garage automobile.

En bref, les détaillants utilisent le SKU pour identifier et suivre leurs inventaires ou leurs stocks.

Un SKU est un code unique composé de lettres et de chiffres qui identifient les caractéristiques de chaque produit, telles que le fabricant, la marque, le style, la couleur et la taille.

Les entreprises émettent leurs propres codes SKU uniques spécifiques aux biens et services qu’elles vendent.

Par conséquent, deux entreprises différentes qui vendent un produit de mêmes caractéristiques, émettent probablement deux SKU internes différents.

Enfin, l’objectif du SKU est d’aider les entreprises à comptabiliser plus précisément et plus rapidement chaque produit de leur inventaire.

Vidéo en anglais, c’est quoi le SKU

Quelle est la structure du SKU ?

Les entreprises ont leurs propres systèmes pour créer des SKU uniques.

Il n’existe donc pas de méthode prédéfinie pour créer un SKU.

En revanche, le système de génération de codes SKU développé par une entreprise doit être méthodique dans sa démarche.

Chaque partie du SKU est divisée en sections distinctes.

Chaque section SKU doit toujours comporter le même nombre de caractères dans toutes les SKU.

Cela signifie que si le groupe de produits est composé de 6 caractères, il devrait comporter 6 caractères pour tous les cas de SKU générés.

De plus, l’entreprise doit réfléchir à l’avance sur ses futurs cas d’usage afin de déterminer avec le plus de précision possible un système pérenne de génération de SKU.

Chaque entreprise doit définir sa propre structure de SKU.

Nous allons donc détailler un exemple de structure ci-dessous:

Exemple de structure de SKU
  • Groupe du produit: cet exemple comporte une section de 6 caractères pour identifier le groupe du produit. Dans ce cas, le produit est de type “produit électrique” selon le code défini “PROELE”;
  • Référence du produit: la référence du produit peut être incrémentale;
  • Type du produit: cette section est utile s’il existe différents types d’articles, comme par exemple. Dans cet exemple, il n’y a qu’un seul caractère alloué. Le “A” signifie pour “Maison”;
  • Autre caractéristique: d’autres sections peuvent être définies selon les besoins de l’entreprise.

À quoi servent le SKU ?

Premièrement, le SKU ne se limite pas à identifier un produit et à assurer le suivi des stocks.

En revanche, le SKU permet à l’entreprise qui l’utilise, la collecte de données précieuses sur ses produits. Ces données peuvent servir par exemple à l’évaluation de la rentabilité ou de l’efficacité de ses activités.

Analyse de l’activité

Les SKU permettent aux détaillants de collecter des données qui leur permettent d’effectuer plusieurs types d’analyses.

Il peut s’agir par exemple de déterminer les produits les plus commercialisés, ou d’afficher les prévisions des ventes saisonnières et cycliques dans leurs différents segments de clientèle.

Cette analyse donne plusieurs avantages, notamment l’optimisation de la gestion des stocks.

Gestion des stocks

La gestion des stocks est de loin, la fonction principale d’un système SKU.

Grâce au SKU, les entreprises sont en mesure de suivre les niveaux de stocks, le chiffre d’affaires et les flux logistiques.

Elles peuvent alors, définir des niveaux de stocks optimaux et mieux gérer leurs activités à l’aide des données collectées auprès des ventes.

Relation client

Le SKU d’un produit donné peut fournir différentes informations relatives à sa disponibilité dans le stock, et dans quel entrepôt logistique par exemple.

Un détaillant peut mieux répondre aux demandes des clients, grâce aux informations instantanées fournies par le scan du SKU. Il peut alors proposer les quantités exactes au stock pour le client ou proposer des produits alternatifs.

Enfin, le SKU permet l’amélioration de l’efficacité commerciale et de la satisfaction client.

Marketing, publicité et communication

L’utilisation de SKU dans le marketing est une technique d’actualité.

Avec le paysage concurrentiel de la vente en ligne, un SKU permet d’identifier les techniques du marketing qui génèrent des ventes.

De nombreux détaillants commercialisent leurs produits par leurs SKU au lieu du numéro de modèle du fabricant.

Ce qui rend plus difficile pour :

  • un consommateur de comparer les modèles d’une enseigne à une autre;
  • Et pour un concurrent d’appliquer une stratégie de bas prix sur ce même produit.

Enfin, le SKU peut également aider à réduire la pratique des consommateurs qui visitent les magasins pour comparer les prix des articles qu’ils ont l’intention d’acheter en ligne.

Recommandations de produits alternatifs

Le meilleur exemple pour illustrer ce propos est la pratique de Amazon dans ce domaine.

Par exemple, grâce aux informations contenues dans le SKU, Amazon est en mesure de sélectionner des articles à afficher en tant que « suggestions » lorsqu’un consommateur recherche un produit en particulier.

La structure du SKU, permet alors de mailler l’ensemble des produits en fonction des critères et caractéristiques que constituent le SKU.

Quelle est la différence entre SKU et UPC ?

UPC signifie en anglais “Universal Product Codes”, et en français “Code de Produit Universel”.

Étant donné que les entreprises créent en interne des SKU pour suivre les stocks, ils varient alors d’une entreprise à une autre pour des produits identiques.

En revanche, les UPC sont identiques quelle que soit l’entreprise qui vend les produits.

Les codes-barres UPC ont été introduits en 1974 pour aider les détaillants dans la traçabilité de leurs produits.

Les UPC sont des codes numériques à 12 chiffres.

D’abord, c’est GS1 US, la branche américaine d’une organisation internationale GS1 qui administre et gère les codes UPC.

Le code UPC attribué à un produit reste constant pour ce dernier tout au long de sa durée de vie.

Par conséquent, un produit conserve le même code UPC même après sa vente par plusieurs détaillants.

Toutefois, les produits commercialisés à l’échelle internationale, les entreprises utilisent en fonction du pays une version spéciale à 13 chiffres d’un UPC appelée Numéro d’Article International (IAN) ou Numéro d’Article Européen (EAN).

Différence entre SKU et UPC
La différence entre SKU et UPC

C’est quoi IAN, EAN, GTIN et ISBN ?

EAN c’est quoi ?

EAN signifie “International Article Number” et remplace l’IAN qui signifie “European Article Number”.

C’est une extension des codes UPC, codifiée sous forme de codes-barres sur la plupart des produits.

Parfois, le code-barres est également appelé GTIN (Global Trade Identifier).

L’EAN comprend le pays d’origine, le fabricant et un numéro de produit.

En plus de cela, il comprend d’autres chiffres de contrôle.

GTIN c’est quoi ?

Le GTIN pour Global Trade Item Number® (GTIN®) est la clé d’identification GS1 unique au monde utilisée pour identifier les articles commerciaux.

GTIN est l’un des principaux éléments constitutifs du système GS1.

Les GTIN sont attribués par la marque propriétaire du produit.

Ils permettent d’identifier les produits au fur et à mesure qu’ils se déplacent dans la chaîne d’approvisionnement mondiale.

Le GTIN est utilisé partout où un produit ou un service doit être identifié. Cela inclut le ecommerce, les transactions commerciales physique, les systèmes informatiques, le produit physique, etc.

Enfin, ce sont les normes GS1 qui définissent la structure du GTIN.

Le GTIN peut comporter 8, 12, 13 ou 14 chiffres pour s’adapter à différentes applications et produits. Ces structures GTIN sont respectivement appelées GTIN-8, GTIN-12, GTIN-13 et GTIN-14.

Chaque GTIN est une chaîne numérique composée de caractères distincts :

  • Préfixe d’entreprise GS1: un numéro unique au monde concédé sous licence à une entreprise par un membre GS1;
  • Référence de l’article: un numéro attribué par l’utilisateur pour identifier un article commercial.
  • Chiffre de contrôle: le chiffre final calculé à partir des chiffres précédents du GTIN. Ce chiffre est utilisé pour vérifier que les données ont été correctement composées.

Exemple de GTIN
Exemples de codes GTIN

ISBN c’est quoi ?

D’abord, l’ISBN est un numéro international normalisé utilisé pour les livres.

L’ISBN comptaient 10 chiffres jusqu’à fin 2006. Depuis 2007, l’ISBN se compose désormais de 13 chiffres.

Exemple de ISBN

Chaque ISBN se compose de 5 éléments, chaque section étant séparée par des espaces ou des tirets.

  • Préfixe: a toujours une longueur de 3 chiffres. Il ne peut s’agir que de 978 ou 979, ce qui correspond à un produit de type “livre” dans le système EAN;
  • Groupe d’enregistrement: cet élément peut comporter entre 1 et 5 chiffres. Il identifie le pays, la région géographique ou la zone linguistique;
  • Préfixe d’entreprise GS1: il peut comporter jusqu’à 7 chiffres. Il identifie l’éditeur;
  • Référence de l’article: il peut comporter jusqu’à 6 chiffres. Il identifie l’édition ou le numéro unique de l’ouvrage;
  • Chiffre de contrôle: c’est toujours le dernier chiffre qui valide mathématiquement le reste du nombre.

Déchiffrer un UPC, IAN ou ISBN ?

GS1-Barecode-Checker-Website permet de faire une recherche inversée à partir d’un UPC, d’un IAN ou d’un UPBC.

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on pinterest
Share on telegram

Lisez nos autres articles

Lisez nos autres articles