Gestion de stocks: bonnes pratiques, méthodes et indicateurs

dliv logistique facile - favicon

Sommaire

Adoptez les meilleures pratiques d’analyse et de gestion des stocks

D’abord, l’analyse des stocks permet à une entreprise de mieux remplir les commandes de ses clients. Aussi, elle permet de maintenir des coûts de stockage au plus bas.

Nous vous suggérons dans cet article des bonnes pratiques, ainsi que, quelques mesures et indicateurs de gestion de stocks pour analyser l’inventaire de votre entrepôt logistique.

Qu’est-ce que l’analyse des stocks ?

L’analyse des stocks a pour objectif de:

  • Déterminer la bonne quantité de stock à conserver pour répondre à la demande client;
  • Maintenir des coûts de stockage le plus bas possible.

En somme, le stock est un actif dans le bilan et représente le produit qu’une entreprise envisage de vendre à ses clients à terme.

En plus des produits finis, les stocks comprennent les matières premières nécessaires pour produire ces produits et les produits en cours.

Objectifs de l’analyse des stocks

Les objectifs de la gestion des stocks incluent:

  • La réduction des coûts;
  • La surveillance de pertes ou de vols de produits;
  • La gestion des flux de trésorerie;
  • Et la garantie de disposer de suffisamment de produits pour satisfaire les demandes des clients.

Nous détaillons par la suite quelques objectifs importants de la l’analyse et de la gestion des stocks.

Augmentation des bénéfices

Il s’agit de garder la bonne quantité de stocks disponibles, dans le but d’augmenter les ventes, en plus de réduire les dépenses.

Par conséquent, cela augmentera les bénéfices de l’entreprise.

Diminution des coûts de stockage

Il est important d’éviter de garder les produits inutiles en stock.

Cela permet alors de, libérer les espaces de stockage, ainsi que les coûts de possession des produits.

Réduction des coûts d’investissement

Le fait d’acheter la juste quantité de produits, permet alors de, disposer de la liquidité et du capital vitaux pour réaliser d’autres investissements ou financer votre besoin en fond de roulement.

Amélioration de la trésorerie

Il est essentiel de maintenir en stock les produits les plus demandés par les clients.

De cette manière, votre flux financiers augmentent et votre trésorerie s’améliore.

Amélioration continue

Le Lean ou l’amélioration continue est un sujet très important pour la compétitivité d’une entreprise.

Le fait de surveiller continuellement les stocks permet donc d’identifier des points d’amélioration de vos processus.

Par conséquent, cette dynamique permettra de libérer les espaces de stockage ou améliorer la relation fournisseurs.

Diminution des problèmes de ruptures de stock

La rupture de stocks est un problème majeure qui doit être éviter à tout prix. Ses conséquences sont nombreux et impactent de façon négatives la compétitivité de toute entreprise.

Optimisation des quantités de produits en stock

L’analyse de stocks permet également d’avoir une meilleure visibilité sur les produits, en fonction de plusieurs variables.

Il sera plus facile alors d’identifier les produits les moins vendus ou les produits qui restent trop longtemps au stock.

Il faut savoir qu’un produit perd sa valeur avec le temps, et également que le temps de stockage à un coût non négligeable.

Les types de stocks

Il existe en général, quatre grandes familles de stocks et sont :

  • Les matières premières;
  • Les produits en cours;
  • Les produits finis;
  • Et les fournitures d’entretien, de réparation et d’exploitation.

Comment analyser les stocks

Les entreprises utilisent des ratios et des mesures, parfois appelés indicateurs de performance ou KPI.

Il faut savoir que le service financier en entreprise suit, également, de très prés l’état de santé des stocks.

Les techniques d’analyse et de gestion des stocks

Il existe plusieurs méthodes pour effectuer l’analyse de stocks.

En revanche, il n’existe pas de meilleure méthode. Celle-ci dépendra de votre secteur d’activité et la configuration de votre entreprise ou de votre entrepôt logistique.

Nous détaillons dans la suite de cet article, quelques techniques et méthodes les plus courantes.

Analyse ABC pour l’analyse des stocks

L’analyse ABC est la méthode de gestion des stocks la plus populaire (en particulier pour la vente au détail).

Cette technique permet de classer les stocks en trois catégories.s bénéficiaires les plus élevés aux plus faibles en utilisant trois compartiments : A, B et C.

Cette technique de catégorisation des stocks divise les produits en trois catégories pour identifier ceux qui ont un impact important sur le coût global des stocks.

  • Catégorie A, représente les produits les plus précieux qui contribuent le plus au profit global;
  • Catégorie B, correspond aux produits qui se situent quelque part entre les plus et les moins précieux;
  • Et, catégorie C, concerne les petites transactions qui sont vitales pour le profit global mais qui n’ont pas beaucoup d’importance individuellement pour l’entreprise.

Méthode ABC pour la logistique
L’analyse ABC pour la gestion des stocks

Analyse VED pour la gestion des stocks – Vital, Essentiel, Désirable

L’analyse VED est une technique de gestion des stocks qui classe les stocks en fonction de leur importance fonctionnelle.

Cette technique classe alors le stock sous trois rubriques en fonction de son importance et de sa nécessité pour l’entreprise et ses activités.

L’analyse VED signifie Vital, Essentiel et Désirable.

D’abord, cette méthode est basée sur l’importance d’avoir un produit en stock.

Mais encore, les entreprises industrielles utilisent cette technique pour évaluer les composants et les pièces qu’elles doivent avoir à disposition.

Vital

Comme son nom l’indique, la catégorie “Vital” comprend l’inventaire, qui est nécessaire à la production ou à tout autre processus dans une entreprise.

La pénurie de produits de cette catégorie peut gravement perturber le bon fonctionnement des activités.

Par conséquent, une vérification, une évaluation et un réapprovisionnement continus ont lieu pour ces stocks.

De plus, si l’un de ces stocks n’est pas disponible, toute la chaîne de production peut s’arrêter.

La commande d’un tel produit doit alors être effectuée à l’avance.

Enfin, des processus appropriés doivent être mis en place pour assurer la disponibilité continue des produits de la catégorie « vitale ».

Essentiel

D’abord, la catégorie “Essentiel” comprend les produits du stock qui sont proches d’être vital pour les activités.

Car les produits de cette catégorie sont aussi importants pour le bon fonctionnement de l’entreprise.

Leur pénurie peut donc entraîner un arrêt de certaines activités ou perturber indirectement d’autres activités.

Mais la perte due à leur indisponibilité peut être temporaire, ou il peut être possible de réparer l’article ou la pièce en stock.

Désirable (ou souhaitable)

La catégorie de stocks “Souhaitable” est la moins importante des trois.

L’indisponibilité des produits de cette catégorie, peut entraîner des arrêts mineurs des activités ou avoir un impact faible pour l’entreprise.

De plus, pour cette catégorie, la reconstitution du stock est plus simple sur une laps de temps plus court.

Analyse HML pour la gestion des stocks

Souvent utilisée dans le secteur industriel, cette l’analyse HML permet de catégoriser les stocks en fonction de leurs coûts.

Les produits sont alors en trois groupes en fonction de leurs coûts:

  • Elevés;
  • Moyens;
  • Et faibles.

L’analyse HML est très similaire à l’analyse ABC, la différence étant qu’au lieu de la valeur d’usage, le critère du coût est utilisé.

En bref, les produits utilisés par l’entreprise sont classés par ordre décroissant en fonction de leurs coûts unitaires.

Analyse SDE – Rare, Difficile, Facilement disponible

Cette méthode d’analyse de stocks tient compte de la rareté d’un article, ainsi que la difficulté pour l’acquérir.

Grâce à l’analyse SDE, une entreprise mesure l’inventaire en fonction de :

  • Rare: le produit est rare et nécessite un délai très élevé pour l’acquérir;
  • Difficile: le produit est moins rare, mais peut quand même mettre plusieurs semaines à être réceptionné;
  • Facilement disponible : composants faciles à acquérir et disponible sur le marché.

La méthode MRP – Planification des besoins en composants

Material requirement planning (MRP) en anglais.

D’abord, la planification des besoins en composants, est considéré comme une méthode de réapprovisionnement du stock.

Cette méthode est connue également comme le CBN (Calcul des Besoins Nets).

Il s’agit d’abord d’une méthode de gestion et de planification de production en flux poussé.

Elle permet de prévoir le calendrier d’utilisation des produits du stock à partir de données techniques et commerciales, voire historiques.

De plus, il existe une variante nommée MRP II, Manufacturing Ressources Planning. Il s’agit là encore d’une adaptation de la méthode MRP en prenant en compte en plus, les ressources humaines et les besoins en machines.

Le principal avantage de la méthode MRP II, consiste en sa capacité à réaliser une planification à capacité infinie en fonction des capacités de productions (les machines) ainsi que de la main d’œuvre.

Quantité minimale de commande (EOQ)

La quantité minimale de commande (EOQ) est la plus petite quantité d’unités d’un produit qu’un fournisseur est prêt à vendre.

Par conséquent, la quantité minimale de commande est la seule garantie dont disposent les fournisseurs pour couvrir les coûts de production, de main-d’œuvre, d’expédition afin de de générer un minimum de profit.

Par exemple, les produits en stock qui coûtent plus cher à produire ont généralement un EOQ plus petit par opposition aux produits moins chers qui sont plus faciles et plus rentables à produire.

La méthode RLI pour l’analyse des stocks (ou FSN en anglais)

Premièrement RLI signifie: Rapide, Lent et Immobile. Il s’agit d’une méthode très courante d’analyse des stocks.

En bref, l’analyse RLI est une technique de gestion des stocks basée sur le taux de consommation des produits.

Dans cette approche, l’entreprise classe les stocks en trois catégories en fonction leur rotation ou leur vitesse d’utilisation :

  • Rapide;
  • Lente;
  • Nulle.

L’entreprise s’approvisionne alors en fonction de la catégorie de ses produits. Par conséquent, les produits de catégorie “Rapide” sont ceux que toute entreprise doit surveiller en priorité.

Quelle technique de gestion des stocks choisir ?

La technique d’analyse des stocks qui fonctionnera le mieux pour une entreprise dépendra de son secteur d’activité et sa configuration, comme cela est plus haut.

Certaines méthodes de gestion de stocks sont idéales pour le vente au détail, par exemple. D’autres sont meilleurs pour les entreprises industrielles.

Il est certain, qu’une technique pour etre efficace doit utiliser sur le long terme. Par conséquent, l’entreprise doit veiller à réaliser des mesures réguliers de l’efficacité de la méthode choisie et procéder à des réajustements.

Quels sont les indicateurs de gestion des stocks ?

L’analyse des stocks reposent sur des mesures et des indicateurs de suivi.

Parfois appelés KPI, ces indicateurs de gestion de stocks sont utilisés pour analyser la gestion de stocks.

Les mesures les plus courantes incluent le taux de rotation, le taux de disponibilité, le taux de rupture de stock et le taux de vente.

Nous allons parcourir en détail ces indicateurs de gestion des stocks dans la suite.

Coefficient de rotation des stocks

Ce ratio indique le nombre de fois que le stock d’un magasin se renouvelle au cours d’une période donnée.

Dans les ventes, il détermine le nombre de fois que le stock est complètement renouvelé pour réaliser un chiffre d’affaire donné dans une période.

La formule de calcul du coefficient de rotation des stocks est la suivante:

Achat ou consommation (en quantité ou en valeur) / Stock moyen (en quantité ou en valeur)

Consommation moyenne des stocks

Cet indicateur de gestion de stocks indique la quantité moyenne prélevée lors de chaque sortie de stock.

De plus, cet indicateur est important à suivre afin d’avoir le contrôle sur d’autres indicateurs de suivi des stocks.

Comment se calcule la consommation moyenne ?

Somme totale des consommations / Nombre total des consommations

Coût moyen d’opération

Il s’agit d’évaluer le coût moyen induit pour réaliser une opération de stockage (réception de produits, préparation des commandes, manutention, etc.).

Comment se calcule le coût moyen d’opération ?

Somme des coûts d’opération / Nombre d’opérations de la période

Couverture moyenne du stock (en jour/semaine/ou mois)

Cet indicateur de gestion de stocks permet précise le nombre de jours, de semaines ou de mois de consommation auxquels, le niveau du stock d’un produit peut absorber.

La couverture moyenne du stock peut être calculé sur la base de la valeur du produit ou de sa quantité au stock.

Comment se calcule le coefficient de la couverture moyenne du stock ?

Stock disponible (en valeur ou en quantité) / Consommation moyenne (par jour, semaine ou mois)

Durée de rotation du stock moyen (jour)

Il permet de savoir combien de jours (en moyenne) sont nécessaires pour écouler le stock d’un produit.

Cet indicateur de gestion de stocks est essentiel pour contrôler les coûts de ses stocks en fonction des caractéristiques des produits stocks.

Par exemple, des produits alimentaires (périssables de nature) doivent avoir une durée de rotation plus faible.

Egalement, il est important de baisser ce ratio pour les produits volumineux afin de libérer des espaces de stockage en entrepôt logistique.

Comment se calcule la durée de rotation du stock moyen ?

Durée de la période / Coefficient de rotation des stocks

Durée moyenne d’opération

Elle permet de mesurer le temps moyen nécessaire à la réalisation d’une opération de stockage, telle que la réception, la préparation de commandes, par exemple.

Comment se calcule la durée moyenne d’opération ?

Somme des temps d’opération / Nombre d’opérations de la période

Fréquence de commandes

Cet indicateur est vital pour une bonne gestion des stocks, car il permet d’identifier les produits et la fréquence à laquelle ils sont commandés.

Il est donc plus efficace de revoir le niveau de stock des produits dont la fréquence de commande est elevée.

De plus, les opérations nécessaires pour la commande de produit présentent du temps et ont un coût. Il ne faut donc pas négliger cet indicateur.

Comment se calcule la fréquence de commandes ?

Décompte des commandes dans la période

Nombre de ruptures de stocks

La rupture de stocks peut avoir plusieurs causes. Néanmoins, cet indicateur permet d’identifier, les causes de ruptures pouvant être allouées à une mauvaise gestion des stocks.

Cet indicateur de gestion de stocks permet d’identifier le nombre de fois que le stock d’un produit est nul, au cours d’une période.

Comment se calcule la fréquence de ruptures de stocks ?

Décompte des ruptures de stock dans la période

Stock moyen de la période

Cet indicateur de stocks la quantité moyenne des produits disponibles en stock durant une période.

Comment se calcule le stock moyen de la période ?

[ Stock initial + Stock final ] / 2

Taux de possession des stocks

Il faut noter que les coûts de possession des stocks sont nombreux, mais nous n’allons le détailler dans cet article.

Comment se calcule le taux de possesion des stocks ?

[ Coûts de possession des stocks / Chiffre d’affaires ] x 100

Taux de références inventoriées

Il s’agit de mesurer la part des produits comptabilisée lors d’un inventaire.

De plus, les produits peuvent être segmentés par famille, par leurs valeurs, leurs quantités, etc.

Comment se calcule le taux de références inventoriées ?

[ Nombre ou valeur des références inventoriées / Total des références en nombre ou en valeur ] x 100

Valeur du stock moyen

Cet indicateur de gestion de stocks mesure la valeur monétaire moyenne des produits disponibles en stock durant une période.

Comment se calcule la valeur du stock moyen ?

Somme (quantité article x prix unitaire) du stock moyen

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on email
Share on pinterest
Share on telegram

Lisez nos autres articles

Lisez nos autres articles